X

INFORMATION IMPORTANTE

Vous êtes actuellement sur l’ancien site de l’IUT de Clermont-Ferrand. Les informations concernant l’offre de formation sont obsolètes.

Pour consulter l’offre de formation 2017, veuillez cliquer ICI


Informations concernant les candidatures :


Veuillez fermer cette information pour accéder au contenu.

Descriptif des laboratoires

Le LIMOS

Le LIMOS : Informatique, Modélisation et Optimisation des Systèmes, créé en 1995, en accompagnement de l’ISIMA : Institut d’Informatique, de Modélisation et des Applications, a alors rassemblé 23 enseignants chercheurs, dont 7 nouvellement recrutés, autour des STIC pour l’organisation.
Réparti sur 3 établissements (UBP : porteur, IFMA et UdA : secondaires), reconnu EA en 1996 et en expansion rapide, il s’est alors fixé quelques grands objectifs :

  • fédérer les STIC sur le site Clermontois et être partie prenante du développement socio-économique du site ;

  • acquérir un rayonnement au plan national et international ;


Afin de parvenir à ces objectifs, il a mis en place une politique de :

  • incitation à la publication en revues, soutien aux jeunes vers l’HDR, mutualisation des équipements lourds ;

  • ouverture des recrutements vers l’extérieur et ouverture internationale ;

  • forte articulation avec les entités de formation professionnelle ;

  • équilibre entre fondamental et appliqué et mise en place de liens forts avec le tissu socio-économique local.


Le LIMOS a été associé au CNRS en 2000, relevant successivement des départements SPI, STIC, MIPPU, ST2I et INS2I.

Site web du LIMOS



Le laboratoire LAEPT

L'IUT forme chaque année une centaine d'étudiants dans le cadre du DUT de Mesures Physiques, en Techniques Instrumentales notamment. Au cours de leurs deux années de formation les étudiants apprennent différentes techniques de mesure dans les domaines de l'électricité, l'électronique, l'électrotechnique, l'électromagnétisme, la mécanique des fluides, l'optique, les techniques du vide, la thermodynamique. Ces enseignements permettent aux étudiants de posséder les bases nécessaires pour réaliser des mesures, et de les interpréter grâce aux éléments de théorie acquis par ailleurs.

Les enseignements sont en partie dispensés par des enseignants-chercheurs spécialistes des Sciences pour l'Ingénieur (SPI) du Laboratoire Arc Electrique et Plasmas Thermiques, CNRS UMR 6069.

Site web du laboratoire LAEPT



Le laboratoire ERTICA

Le Laboratoire ERTICA est une Equipe de Recherche sur les Traitements Individualisé du Cancer regroupant le Centre Jean Perrin, le CHU Estaing et l'IUT département Génie Biologique.

Thématique : Cancer du sein.

Les travaux de recherche du groupe ETICA ciblent «l’Optimisation de la prise en charge thérapeutique des tumeurs avec une forte instabilité génétique, à travers le modèle du cancer du sein triple négatif (TNBC)».
Dans ce contexte, trois approches complémentaires sont menées en parallèle :

  • Un axe exploratoire visant à examiner les altérations de l'ADN liées à et / ou responsables de l'instabilité génétique retrouvées chez les patientes BRCA mutées et porteuses de TNBC.

  • Une approche mécanistique de l'effet du médicament sur les cellules TN ou des tumeurs, en utilisant des lignées cellulaires et des modèles de souris (xénogreffes et les souris déficientes BRCA).

  • La recherche clinique, avec une approche néoadjuvante, et comme objectif une réponse pathologique complète, avec un suivi de la réponse thérapeutique et des études complémentaires visant à trouver des biomarqueurs prédictifs de réponse ou de résistance.

Site web du laboratoire ERTICA



 Le laboratoire LVEEM

Le laboratoire LVEEM est le Laboratoire Vellave sur l’élaboration et l’étude des matériaux.

Site web du laboratoire LVEEM



Le laboratoire ISIT

Le laboratoire ISIT (Image Science for Interventional Techniques).

Site web du laboratoire ISIT



C-BIOSENSS

C-BIOSENSS est un groupe de recherche pluridisciplinaire, constitué de Physicochimistes, de Médecins, de Pharmaciens et de Chirurgiens. Son objectif est d’étudier et de modéliser les relations vivant/biomatériaux nanostructurés en associant une recherche sur les caractères structuraux et physicochimiques des surfaces nanostructurées à une recherche sur la réponse des systèmes biologiques à travers différents modèles expérimentaux. L’originalité de notre travail réside dans l’évaluation des situations à risque lors de l’utilisation de dispositifs médicaux nanostructurés dans le vivant afin de limiter les phénomènes infectieux, les réponses tissulaires inadéquates (inflammation, défaut d’intégration), et le relargage de toxiques.

Site web C-BIOSENSS

A découvrir aussi...